français – Presentation

castello_caccamoCaccamo est une petite ville de la province de Palerme distante 40 km. de cette dernière, on y arrive aisément par l’autoroute A-19 Palerme-Catania. La date d’origine de la fondation de cette ville est incertaine, celle-ci toutefois garde des traces évidentes d’architecture arabe qui ne sont néanmoins pas toujours clairement visibles car elles sont englobées et absorbées dans des restructurations successives. Elle est citée déjà dans des documents connus du XII siècle et c’est à cette période que remontent d’importants témoignages architecturaux (le centre d’origine du Château, la partie inférieure de la Tour du Clocher du Dôme, le clocher gauche de l’Eglise de la SS. Annunziata, la Tour de Pizzarrone).
Ont en effet une considérable valeur artistique et monumentale: le Chateau – imposante forteresse d’origine arabo-normande agrandie dans de diverses époques et sous diverses puissantes familles féodales -; la “Madrice” (ou Dôme) riche élaboration baroque de 1666 sur un précédent édifice roman, richement garnie à l’intérieur par des oeuvres de Gagini, Novelli, Stomer, Cardillo, Laurana, Aloisio Romano, Velasquez; l’église de l’Annunziata (1653) – nous pouvons admirer à l’intérieur un esquis jeu de lumières modelées par des décorations, des statues et des stucs qui sont en grande partie oeuvre de Bartolomeo Sanseverino (XVIII siècle, école serpottiana) ainsi que des peintures de Gianbecchina; l’église de San Benedetto alla Badia de laquelle on ne peut ne pas remarquer un dallage en maiolique polychrome du XVIII siècle, oeuvre de Nicolò Sarzana. La structure urbaine de toute la ville est pittoresque et singulière avec ses édifices accrochés et sortant presque du roc nu et avec ses rues typiquement médievales jonchées par ci par là d’importantes traces architecturales et d’un nombre exceptionnel d’églises que nous ne pouvons pas citer en détail..
Aux alentours du Pont Chiaramontano (1307) il y a un rarissime exemplaire à “dos d’âne” sur une lumière ogivale. A Caccamo, en outre, où de nombreuses traditions s’entrelacent vivement avec les caractéristiques d’une modernité freénétique, il est possible d’y gouter des plats gastronomiques très rares issus de la synthèse d’une civilisation agricole millénaire qui a réuni toutes les époques historiques qui se sont succédées dans le pays (pâtes fraîches avec “frittella”, saucisse, fromage et “ricotta” de brèbis, cannoli, sfinci, petits gateaux de Noël). Le château de Caccamo d’origine normande domine la vallée du fleuve San Leonardo. Il a été en l’an 300 la demeure de la famille des Chiaramonte qui l’enrichirent de créneaux et de bastions en lui donnant un aspect médiéval typique. La visite guidée est possible dans les zones ouvertes au public: Sala delle armi, avec un soffitte de valeur, Sala della cogiura (réalisée en 1160 contre Guglielmo il Malo) ainsi qu’aux tours crénelées desquelles on peut jouir d’un panorama sublime.
Le village qui s’est développé autour du château, offre à la visite des églises intéressantes avec des pièces d’art de remarquable facture. Le Dôme, lui aussi d’origine normande, conserve des sculptures et des peintures de valeur. Dans la même place on trouve le palais du Mont-de-piétié (Monte di Pietà). A ne pas perdre l’église du dix-huitième siècle “chiesa salotto” de San Benedetto alla Badia, célèbre pour son plancher de majolique d’une valeur considérable, composé de dix milles carreaux en céramique polychrome. L’Association Culturelle locale Sicilia e Dintorni opère pour la visite guidée de la ville et des monuments dont le siège est aux pieds du château tel. 0918121312-0918121157.